0

Besoin d’un conseil pour votre carrière ? Ne vous fiez pas à vos amis

« Ce n’est pas grave de mentir dans ton curriculum vitæ, personne ne le lira de toute façon. » Voici un exemple d’un des pires conseil carrière que disent avoir reçus des travailleurs interrogés par une firme de sondage indépendante.

Ce sondage, mené pour le compte d’Accountemps, a obtenu les réponses de plus de 400 Canadiens âgés de 18 ans ou plus et qui travaillent dans des bureaux.

La majorité d’entre eux (70 %) affirment avoir reçu de mauvais conseils de carrière.

Et qui sont ces personnes qui donnent ces terribles conseils ? Les amis et les parents arrivent en tête de liste, chez 44 % des répondants. Viennent ensuite les professeurs avec 16 %, les conseillers en orientation avec 9 % et les gestionnaires tout juste derrière avec 8 %.

Parmi les autres exemples de pires recommandations que ces travailleurs ont reçus, on trouve des phrases comme « Tu vas devoir sacrifier tes passions si tu veux poursuivre une brillante carrière », « Ne négocie pas pour avoir un salaire de départ plus élevé. Peu importe ce qu’on t’offre, accepte-le », ou encore « Si ton patron n’est pas compétent, endure-le ».

De bonnes intentions, mais peu d’expertise

Ce réflexe de se tourner vers nos proches pour demander conseil est courant, selon Dianne Hunnam-Jones, présidente d’Accountemps au Canada. « Peu importe le nombre d’années d’expérience, les professionnels se tournent souvent vers les personnes en qui ils ont confiance afin d’obtenir des conseils sur leur réorientation de carrière, explique-t-elle. Or, même si la famille et les amis peuvent avoir les meilleures intentions, ils n’ont pas toujours l’expertise et la perspective nécessaires pour donner des conseils constructifs ou pertinents. »

Vers qui donc faut-il se tourner ? D’abord, il est important de définir ses priorités de carrière. Ensuite, on demande de l’aide à des personnes dont l’expertise professionnelle cadre avec nos objectifs, répond Mme Hunnam-Jones.

La présidente de la firme de recrutement est d’avis que des mentors dans notre domaine professionnel sont les mieux placés pour comprendre notre situation et nous faire part de leurs connaissances afin de faire des choix éclairés. Par ailleurs, les mentors ont relativement une bonne cote dans les résultats du sondage : seulement 6 % des répondants ont indiqué avec reçu de mauvais conseils de leur part. 

Quelques tuyaux

En tant que firme de recrutement, Accountemps y va de quelques recommandations pour contrebalancer les mauvais conseils exemplifiés dans les résultats du sondage. Dans un premier temps, il est bien important de faire quelques recherches au sujet de l’entreprise convoitée avant d’y envoyer son CV, afin d’être mieux préparé lors d’une éventuelle entrevue. Surtout, ne déformez en aucune circonstance la vérité dans vos documents de candidature (même si votre meilleur ami vous dit le contraire !). Pour ce qui est de la question de la négociation salariale, il existe des guides salariaux qui peuvent vous donner une bonne idée des standards en matière de rémunération, par domaine.

Et si vous vous sentez malheureux dans votre emploi actuel, dressez une liste des obstacles qui vous empêchent d’être satisfait. En pesant le pour et le contre, peut-être réaliserez-vous qu’il est temps de chercher un nouveau boulot…

Articles récents par
Commentaires