Bilan des embauches et congédiements - Décembre 2017 | Emplois.ca
0

Bilan des embauches et congédiements – Décembre 2017

Voici un bilan des entreprises qui ont annoncé des embauches et des mises à pied au cours du mois de décembre 2017.

EMBAUCHES

En établissant son siège social nord-américain à Montréal, l’entreprise française Zenika compte embaucher une cinquantaine de personnes d’ici trois ans, notamment en recherche et développement. En France, ce cabinet d’innovation technologique, managériale et organisationnelle s’est classé en 2017 au 3e rang des entreprises où il fait bon travailler. Les candidatures devraient donc affluer !

http://www.journaldemontreal.com/2017/12/07/50-nouveaux-emplois-en-rd-a-montreal

Le producteur de laitue québécois Vegpro poursuit sa conquête du territoire canadien en achetant un terrain à Coldstream, en Colombie-Britannique. Sur cette terre, Vegpro compte accroître sa production de laitue et construire une usine de transformation. Sur trois ans, 200 emplois devraient être créés.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1072129/laitue-biologique-vente-empaquetage-usine-embauche

Bénéficiant d’une contribution remboursable de l’Agence de développement économique du Canada, Neopharm Labs, un laboratoire de produits pharmaceutiques, prévoit accueillir plus de 25 nouveaux membres au sein de son équipe.

http://www.leveil.com/economie/une-contribution-remboursable-de-750-000-est-accordee-a-neopharm-labs

La rareté de main-d’œuvre sur le marché pèse sur la croissance d’Olymel. L’entreprise est à la recherche de 530 nouveaux employés à travers le pays d’ici février 2018. Cette embauche massive a pour but de soutenir la croissance du spécialiste en transformation de viandes.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1071121/penurie-de-travailleurs-olymel-retention

Un nouveau magasin de Primeau Vélo devrait voir le jour en avril 2018 à Blainville. Trente nouveaux emplois seront créés dès la première année. De plus, cette nouvelle structure accueillera également le siège social de l’entreprise.

http://www.nordinfo.com/actualites/primeau-velo-sinstalle-blainville/

CONGÉDIEMENTS

Le chantier naval Davie, à Lévis, a mis à pied 281 employés, et 400 autres postes sont sur la sellette. Le chantier fait face à une rude concurrence de la part d’entreprises d’Halifax et de Vancouver, et souffre de l’annulation d’un contrat gouvernemental pour la construction d’un deuxième navire de ravitaillement.

http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/transport/faute-de-contrats-federaux-davie-supprime-281-postes/599250

Voulant restructurer son organisation, la chaîne d’épiceries Sobeys a supprimé 800 emplois un peu partout au Canada. Cette abolition de postes touchera les bureaux de l’entreprise.  

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1069277/sobeys-suppression-emplois-iga-frescho

La minière Vale arrête temporairement son activité à la mine de Coleman, ce qui entraîne la mise à pied de 300 employés. Ces chômeurs devraient retrouver leurs fonctions à la fin janvier. La mine a cessé ses activités au début novembre, notamment pour effectuer des travaux sur les conduits de ventilation.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1070706/300-travailleurs-de-la-miniere-vale-en-chomage-technique-pour-noel-a-sudbury

Le nouveau chef de Cenovus Energy, une compagnie pétrolière dont le siège social est en Alberta, souhaite restreindre son programme de désinvestissement à deux ans, plutôt que trois, comme prévu par l’ancienne direction. Pour se faire, l’entreprise réduira sa main-d’œuvre de 15 % : entre 500 et 700 employés et entrepreneurs devraient perdre leur travail.

http://affaires.lapresse.ca/economie/energie-et-ressources/201712/14/01-5147184-cenovus-envisage-de-supprimer-15-des-emplois-pour-reduire-ses-depenses.php

Près de 12 000 emplois devraient être supprimés par General Electric à travers le monde. Le géant fait face à une chute de ses activités en raison du déclin de la demande pour des centrales électriques à combustibles fossiles. Rappelons qu’en novembre, General Electric avait annoncé que son usine de La Prairie fermerait en juin 2018, entraînant la disparition de 200 emplois.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1071724/general-electric-ge-emplois-quebec

Articles récents par
Commentaires