Bilan des embauches et congédiements – Novembre 2018 | Emplois.ca
0

Bilan des embauches et congédiements – Novembre 2018

Voici un bilan des entreprises où des emplois ont été créés et d’autres ont été perdus au cours du mois de novembre 2018.

 

EMBAUCHES

 

Coveo, une entreprise fondée à Québec et spécialisée dans l’intelligence artificielle, agrandira son bureau de Montréal pour pouvoir accueillir 300 employés supplémentaires d’ici 2020. De nombreux postes dans des secteurs de pointe seront créés, incluant des développeurs et des scientifiques de données.

Agrandissement et recrutement pour Coveo à Montréal

Toujours dans le monde de l’intelligence artificielle, le géant de l’informatique IBM a décidé d’élargir la mission de son Centre d’innovation client de Montréal et prévoit ainsi de créer 100 emplois « de haut niveau » dès 2019. Ces emplois seront axés principalement sur l’intelligence artificielle et la plateforme Salesforce.

Pixomondo, le studio d’effets visuels qui a fait naître les dragons de la série Game of Thrones, ouvrira une antenne à Montréal : 180 emplois spécialisés seront créés au cours des trois prochaines années. L’entreprise, fondée en Allemagne en 2001, entend profiter du bassin de talents créatifs et technologiques de la métropole. Le bureau montréalais deviendra un centre d’innovation dédié à la réalité virtuelle et à l’intelligence artificielle.

Desjardins investit 25 millions de dollars à Shawinigan, en Mauricie, pour créer un bureau spécialisé en TI. Dès 2019, ce bureau devrait créer 30 emplois, un nombre appelé à croître au cours des cinq prochaines années.

L’entreprise Emerald Plants Health Source souhaite construire une vaste usine de production de cannabis dans la ville de Merritt, en Colombie-Britannique. Si le projet va de l’avant, l’entreprise pourrait construire une usine de 3 000 pieds carrés en 2019, et créer 200 emplois dans la région.

 

CONGÉDIEMENTS

L’annonce a provoqué une véritable onde de choc : pour renflouer ses coffres, Bombardier abolira 5 000 postes à travers le monde, dont 2 500 au Québec et 500 en Ontario. Dans la foulée, l’avionneur a aussi confirmé la vente de certains actifs « non stratégiques » : son programme Q Series passera aux mains de l’avionneur Longview Aircraft, et ses activités de formation des pilotes et des techniciens seront cédées à CAE.

La décision de l’entreprise québécoise Sico de quitter la province d’ici un an en transférant ses activités en Ontario a poussé le premier ministre du Québec, François Legault, à suggérer aux Québécois le boycottage de la célèbre marque de peinture. La fermeture de l’usine Sico de Beauport et de son centre de distribution de Montréal entraînera la perte d’environ 125 emplois.

Une autre entreprise québécoise disparaît du paysage : Dans un jardin a déclaré faillite après 35 ans d’existence. La fermeture imminente des 55 boutiques et de son unité de fabrication de Boucherville pourrait entraîner la perte de plus de 250 emplois.

Lowe’s, le nouveau propriétaire des quincailleries RONA, a procédé à une consolidation en fermant 27 magasins jugés « sous-performants », dont 9 magasins RONA au Québec. Deux usines, à St. John’s et à Kamloops, seront également fermées. L’entreprise n’a pas précisé le nombre d’emplois qui seraient éliminés, mais on sait qu’au Québec, 60 emplois seront perdus.

La crise des médias fait encore parler d’elle. Ce mois-ci, La Presse a annoncé l’abolition de 37 postes, dont 19 au sein de la rédaction. La Presse emploie environ 500 personnes.

 

 

Articles récents par
Commentaires