Comment mettre en place une politique en matière de harcèlement ? | Emplois.ca
0

Comment mettre en place une politique en matière de harcèlement ?

Les entreprises sont tenues de proposer à leurs employés un milieu de travail dénué de harcèlement, qu’il soit psychologique ou sexuel. Pour cela, la mise en place d’une politique adaptée s’impose. Mais comment s’y prendre ?

Considérez-vous comme visé

Tout d’abord, ce n’est pas parce que le cas ne s’est jamais présenté dans votre entreprise – ou que vous n’en avez jamais entendu parler ! – que vous n’êtes pas concerné. Mieux vaut prévenir que guérir : la mise en place d’une telle politique vous prendra peut-être un peu de temps, mais les conséquences s’il y a harcèlement un jour et que vous n’avez pas pris les mesures nécessaires pour l’éviter ou le gérer seront bien plus fâcheuses.

Définissez le problème

Pour prévenir, éviter, et traiter les cas de harcèlement, il faut savoir à quoi ils correspondent. Il peut s’agir de harcèlement sexuel (propositions indécentes, contacts physiques déplacés, comportement inapproprié…) ou psychologique (insultes, humiliations, remarques désagréables à répétition…). Consultez la loi pour une définition complète qui vous permettra de ne rien négliger.

Formez et sensibilisez

La prévention est la meilleure des armes. En effet, dans de nombreux cas, la personne qui se rend coupable de harcèlement n’en est même pas consciente, prenant ses remarques qui peuvent être blessantes ou humiliantes pour de simples plaisanteries. C’est pourquoi il est important de former les gestionnaires afin qu’ils fassent ensuite passer le message à leurs équipes. Ils doivent connaître les gestes, paroles et attitudes à proscrire afin de créer un environnement de travail sain et agréable pour tous.

Impliquez tout le monde

Le harcèlement ne concerne pas que vos propres collaborateurs : vos clients et fournisseurs sont eux aussi visés. Faites leur savoir que vous avez désormais une politique en la matière et qu’ils sont tenus de la respecter lorsqu’ils sont en relation avec vos employés.

Soyez ouvert

Trop souvent, les plaintes ne sont pas prises au sérieux. L’une des réponses à proscrire lorsqu’un collaborateur signale un comportement inapproprié est le fameux “tu es sûr que ce n’est pas toi qui exagères/qui a tout imaginé ?” Quand un employé s’adresse à son supérieur ou aux ressources humaines pour rapporter une situation de harcèlement, il doit absolument se sentir en sécurité et écouté, sans quoi il sera démotivé – il pourrait même culpabiliser – et, bouche à oreille oblige, plus personne n’aura le courage de se manifester.

Communiquez

Enfin, même si vous arrivez à instaurer la politique la plus efficace possible, elle ne servira à rien si personne ne sait qu’elle existe ! Courriels, affiches, plaquettes, réunions, information partagée au cours d’entretiens en tête-à-tête : mettez tout en œuvre pour vous assurer que tous vos employés soient au courant et sachent quelles sont les ressources qui sont mises à leur disposition s’ils sont victimes ou témoins de harcèlement sur leur lieu de travail.

Articles récents par
Commentaires