Comment refuser un contrat temporaire proposé par son agence de placement? | Emplois.ca
0

Comment refuser un contrat temporaire proposé par son agence de placement?

Les agences de placement proposent des postes qui parfois ne nous attirent pas. Comment refuser un contrat temporaire sans se fermer de portes ?

« Un travailleur a déjà refusé un poste parce que ses souliers étaient mouillés et qu’il ne voulait pas risquer d’attraper la grippe en sortant dehors ! » raconte Pierre Chaput, directeur du recrutement chez Extra multi-ressources, une agence de placement de personnel spécialisée en transport et en administration.

Des excuses tirées par les cheveux, le directeur en a entendu plus d’une au fil des ans. Il explique cette situation par la pénurie de main-d’œuvre, qui donne aux travailleurs une grande marge de manœuvre pour choisir les contrats qu’ils préfèrent. « Ils savent qu’on n’aura pas le choix de les rappeler… »

Voilà tout de même une occasion ratée d’établir sa crédibilité professionnelle face à un employeur. Car, même en cas de refus, il y a plusieurs gestes qu’on peut faire pour renforcer notre relation avec l’agence de placement, ou tout simplement lui faciliter la vie.

La première : répondre à l’offre de travail. Cela paraît évident, mais plusieurs personnes ne se donnent pas la peine de rappeler le répartiteur pour dire qu’ils refusent l’offre. Dans les agences qui gèrent du personnel journalier, cela devient un véritable casse-tête de gestion.

La seconde : quand on rappelle, faire preuve de transparence, ou du moins, de sérieux. Ce n’est pas la peine d’inventer des raisons farfelues pour justifier un refus. « Quand les travailleurs font preuve de transparence, c’est très apprécié, confie Pierre Chaput. Se faire traiter avec respect, ça aide beaucoup la relation. »

La troisième : respecter, autant que possible, les disponibilités sur lesquelles on s’est entendu au moment de l’embauche. Les agences doivent composer avec les horaires de chacun, tous différents, ainsi que des demandes très variées de la part de leurs clients. Démontrer un minimum de prévisibilité face à l’agence leur facilitera grandement la vie.

Une éthique au-dessus de tout soupçon

Une autre façon d’adoucir un refus est d’offrir une prestation de travail impeccable dans les mandats que l’on accepte. En effet, on pardonnera beaucoup plus de choses à un travailleur qui a une éthique de travail irréprochable.

« C’est sûr que nos meilleurs travailleurs, on les rappelle toujours », confirme Pierre Chaput. Normal : les agences de placement bâtissent leur réputation sur la qualité des travailleurs qu’ils envoient dans les entreprises. Ils ont donc intérêt à bien traiter leurs meilleurs joueurs !

Articles récents par
Commentaires