Comment réussir son premier jour dans l’entreprise?
0

Comment réussir son premier jour dans l’entreprise?

Alors que certains pourraient être tout excités pour leur première journée de travail, d’autres pourraient se montrer davantage fébriles, voire gênés. Pour donner la meilleure première impression possible à votre responsable et à vos nouveaux collègues, inspirez-vous des quelques conseils ci-dessous et évitez de vous mettre une pression inutile, en vous rappelant que, au fond, votre jour J est une journée bien classique pour tout le monde dans l’entreprise.

 

Oui à la proximité, non à la promiscuité
Très souvent, votre nouveau supérieur vous présentera à chacun des membres de son équipe; votre réflexe : poignée de mains ferme, regard dans les yeux, le tout arboré d’un sourire sincère. Pas de difficultés à priori, si ce n’est de retenir le nom des personnes présentées… Si l’amnésie vous guette, faites malgré tout un effort pour vous souvenir des prénoms. Parler de « machin » ou « d’untel » n’est pas du plus grand effet et peut laisser dubitatifs vos collègues quant à votre volonté de vous intégrer. Si l’occasion vous est donnée d’échanger quelques mots avec votre équipe, soyez concis et ayez l’esprit de synthèse; autrement dit, évitez une présentation de votre personne alambiquée ou superficielle. Et, en tout temps, gardez le sourire, ce petit geste qui inconsciemment vous révèle sous un bel angle et qui est communicatif. Toutefois, il faut savoir être mesuré. À peine arrivé, ce n’est le moment d’impressionner tout le monde – en étalant votre science, en annonçant que vous allez métamorphoser le service ou changer les logiciels qui datent de Mathusalem – ni le lieu pour juger la coiffure d’Alexandra, pour critiquer votre ancien boss ou encore pour raconter en long en large et en travers votre petite vie personnelle.

 

Motivation et débrouillardise
Alors que tout le monde autour de vous s’affaire, il vous faut trouver la bonne attitude pour glaner le maximum d’information, découvrir le fonctionnement de l’organisation, comprendre les outils et les procédures… Abstenez-vous d’enquiquiner tous vos collègues dès le moindre doute ou la moindre difficulté. Lancez-vous, débrouillez-vous par vous-même et montrez que vous avez envie de vous investir, de vous impliquer, de réussir, de comprendre. Comme disait Jacques Brel, « le talent c’est l’envie de faire quelque chose ». N’hésitez pas à prendre des notes au cours de ces périodes d’investigation – elles attesteront d’une certaine forme de rigueur et de professionnalisme – ni à prendre l’habitude d’inscrire vos réalisations et objectifs atteints – toujours utiles pour les réunions d’évaluation ou pour des demandes d’augmentation salariale (mais ça, c’est pour plus tard!). Même s’il n’est pas conseillé de s’entretenir avec tous les collègues de tous les services et de tous les départements, il pourrait être bon toutefois de se rapprocher de quelques personnes, et notamment du « doyen » de l’équipe qui pourrait vous donner des informations précieuses, vous révéler des codes et des petites histoires internes qu’il peut être bon de savoir… Dernier point, et non des moindres, le boss : pensez à le rencontrer assez rapidement de façon formelle pour lui demander clairement ce qu’il attend de vous pour cette première journée, cette première semaine ou encore pour le premier mois.

Quel que soit votre état d’esprit en cette première journée, faites confiance : faites-vous d’abord confiance comme vous avez pu le faire lors des entrevues, et faites ensuite confiance à vos futurs collègues qui ne manqueront sûrement pas de bienveillance à votre égard, étant eux-mêmes passés par cette fameuse « première journée » il y a quelque temps…

 

 

 

 

 

Articles récents par
Commentaires