Des conseils pour mieux aborder une conversation délicate |Emplois.ca
0

Quelques conseils pour mieux aborder les conversations délicates

Qu’il s’agisse d’annoncer une suppression de poste ou de soulever le comportement inadéquat d’un employé, les professionnels RH doivent faire preuve de doigté afin de gérer efficacement des conversations qui s’avèrent parfois délicates. Quelles attitudes et stratégies doivent-ils adopter ?

 Aborder la conversation avec calme

Consultante pour l’entreprise spécialisée en formation en ressources humaines Relais Expert Conseil, Nicole L’Écuyer-Demers recommande tout d’abord de ne pas se laisser gagner par la panique lorsque l’on se voit confier la lourde tâche d’annoncer une mauvaise nouvelle. « Le stress ressenti avant une conversation difficile est normal et même utile, dit-elle. C’est un peu comme le trac d’un artiste avant d’entrer en scène. Il faut alors avoir confiance en notre plan, et être convaincu que si celui-ci est accepté par l’employé, alors le problème sera réglé. » Elle recommande notamment d’impliquer directement la personne concernée dans le plan de résolution du problème.

Garder son calme durant une conversation délicate permet aussi de s’assurer que la personne à qui l’on s’adresse soit plus réceptive. « L’écoute ne sera pas au rendez-vous si la colère est de la partie. Rappelons-nous que toute personne à qui on demande un changement vit un processus essentiellement émotif, car il y a de l’incertitude, de la peur et parfois un sentiment de perte. »

Se préparer en anticipant différents scénarios

L’experte dénombre aussi quelques étapes de préparation essentielles qui permettront aux professionnels RH d’aborder plus sereinement une conversation inconfortable. Après avoir obtenu les faits et les avoir validés de façon objective, le professionnel RH doit privilégier une approche basée sur l’ouverture, la cohérence et la flexibilité. « On peut d’abord planifier toutes les étapes de la conversation difficile, en anticipant le meilleur et le pire des scénarios, et en pratiquant avec une personne de confiance », explique la consultante. Le temps réservé à la résolution d’une situation délicate est également un facteur important à prendre en compte. « Agir dans un court délai permet de maintenir la confidentialité. Il peut être désastreux pour le traitement efficace d’un dossier que les informations sortent dans le désordre ou sous forme de rumeurs », conclut Nicole L’Écuyer-Demers.

Articles récents par
Commentaires