Déplacements domicile-travail : comment aider ses employés |Emplois.ca
0

Déplacements domicile-travail : comment aider ses employés

Bonne nouvelle : les employeurs sont de plus en plus nombreux à instaurer des mesures de mobilité durable pour aider leurs employés à se rendre au travail sans engorger davantage les routes. Coup d’œil sur les meilleures pratiques.

En cette ère de transition écologique, rouler seul dans sa voiture n’est plus une option. Les entreprises le savent et sont de plus en plus conscientes du rôle qu’elles doivent jouer pour changer la donne. Après tout, elles sont les premières concernées : dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, la saturation du réseau routier les prive parfois de bons employés qui ne supportent plus l’enfer du trafic routier. Pour favoriser la rétention, pour faire des économies (par exemple en réduisant l’espace dévolu au stationnement) et pour jouer leur rôle de bons citoyens corporatifs écoresponsables, elles multiplient les mesures.

Un rabais sur le transport en commun

Seulement dans la région métropolitaine de Montréal, plus de 400 entreprises auraient récemment implanté de telles mesures, selon les chiffres fournis par l’organisme Voyagez futé. La gestionnaire de territoire Nadège Gaillard nous confirme que « la mesure la plus populaire est le rabais de 20 % sur l’abonnement au transport en commun. Les entreprises sont libres d’offrir un rabais plus substantiel si elles désirent faire cet investissement, et il y a des cas où l’employeur offre carrément la gratuité. »

Rénover pour les cyclistes

Chez Desjardins, dans les bureaux de Lévis et de Montréal, de gros investissements ont été réalisés au cours des dernières années pour installer  des douches et des vestiaires. « On manque déjà de casiers tellement cette option est populaire ! lance Pascal Laliberté, conseiller principal à la Direction du développement durable. À Montréal, on offre aussi un rabais sur l’abonnement au système de vélos en libre-service. »

Des incitatifs au covoiturage

Comme d’autres organisations de la même taille, Air Transat est partenaire du site Covoiturage.ca, que ses employés utilisent gratuitement pour se mettre en relation et organiser des trajets ensemble. Chaque covoitureur accumule par le biais de ce site des points de récompense. D’autres organisations ont aussi prévu des espaces de stationnement réservés aux covoitureurs et un budget pour les retours d’urgence en taxi, au cas où fiston serait malade et qu’il fallait rentrer sans ses camarades de route. 

Des récompenses

Fondaction a mis en place Carbo-Point, un programme de récompense en fonction des GES évités par ceux qui évitent l’autosolo. Une excellente idée ! D’autres offrent carrément un bonus de fin d’année aux employés qui utilisent le transport durable. 

En France, le gouvernement a même voté une législation pour permettre aux entreprises de verser une prime de l’équivalent de 500 $ à chaque employé qui se déplace en transport en commun. Voilà une idée que nous pourrions glisser au gouvernement canadien…

Articles récents par
Commentaires