Embaucher des Nouveaux Diplômés: une génération gagnante! |Emplois.ca
0

Fraîchement diplômés ? On vous veut !

Selon un sondage du cabinet de dotation en personnel Robert Half mené auprès d’employeurs de partout au Canada, 76 % des cadres supérieurs sont susceptibles d’embaucher ceux qui ont récemment obtenu leur diplôme d’un collège ou d’une université.

« Manque d’expérience ». Ce reproche adressé aux nouveaux diplômés a fait son temps. Situation de plein emploi oblige, les employeurs ne voient plus l’absence d’expérience de terrain comme une tare en plein épluchage de CV.

Les employeurs canadiens percevraient même comme « très probables » (30 %) et « assez probables » (46 %) les chances que leur organisation embauche de nouveaux diplômés collégiaux ou universitaires en 2019. Quant à ceux qui les écarteraient de facto, ils se chiffrent à 7 % à peine… On ignore si ces employeurs ont (ou pas) des enjeux de manque de relève.

Des avantages considérables, une génération « gagnante »

Au-delà du contexte de recrutement difficile, les employeurs notent de réels avantages à se tourner vers les nouveaux diplômés. Ceux-ci les considéreraient comme « enthousiastes à l’idée de démarrer une nouvelle carrière » (34 %), fertiles en « perspectives et idées nouvelles » (27 %) et comme des candidats qui apprennent facilement et qui sont faciles à former (24 %). Fait étonnant : l’aisance à l’ère numérique et les compétences techniques qu’on attribue fréquemment aux jeunes n’ont été citées que dans 14 % des occasions.

Ces quatre avantages semblent faire consensus, puisque seulement 1 % des employeurs ont préféré opter pour une raison « autre » qui les motiverait à se tourner vers de nouveaux diplômés.

« La cohorte de 2019 a de la chance d’arriver dans un contexte d’embauche solide et concurrentiel, où les points de vue nouveaux et les compétences à jour sont prisées par les employeurs, a déclaré Greg Scileppi, président, activités internationales de dotation en personnel chez Robert Half. Bien que cela puisse vouloir dire qu’une gamme de possibilités sont offertes aux nouveaux diplômés, ce contexte indique aussi à quel point une attitude positive, la motivation d’apprendre sur le terrain et le goût de relever de nouveaux défis sont essentiels pour attirer l’attention des gestionnaires recruteurs. »

Il ne reste plus aux candidats qu’à mettre ces qualités de l’avant, sans être gênés par le manque de profondeur de leurs expériences passées ! Le marché de l’emploi est prêt et réceptif.

Mené par une firme spécialisée indépendante, le sondage du cabinet de dotation en personnel mondial Robert Half regroupe les réponses de plus de 600 cadres supérieurs à travers le pays.

Articles récents par
Commentaires