Bilan des embauches et licenciements - août 2019 | Emplois.ca
0

Bilan des embauches et licenciements – août 2019

Voici un bilan des entreprises où des emplois ont été créés et d’autres ont été perdus au cours du mois d’août 2019.

EMBAUCHES

À Montréal, l’entreprise Ormuco, qui se spécialise dans l’informatique de périphérie, a reçu un investissement de 4 M$ du gouvernement du Québec, ce qui lui permettra de développer davantage sa plateforme technologique. Une aide qui entraînera la création de 40 nouveaux emplois en TI. 

Hydro-Québec investit 85 M$ dans Dana TM4 pour assurer la croissance de cette entreprise spécialisée dans les systèmes de propulsions électriques. La société d’État détient 45 % du capital de Dana TM4. Cet investissement permettra à l’entreprise de développer ses activités en Chine, d’intégrer les activités de l’entreprise italienne SME (un motoriste électrique) en plus d’entraîner la création d’une trentaine de nouveaux emplois à Boucherville.

Inotech, un manufacturier d’équipement pour les scieries basé à Normandin (Saguenay–Lac-Saint-Jean) réalisera le plus important investissement de son histoire afin d’améliorer sa productivité : 2 M$. L’entreprise prévoit notamment d’agrandir son usine et d’acquérir de nouveaux équipements. 15 nouveaux employés s’ajouteront aux 60 déjà en place.

Le ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire octroie à La Fromagerie Champêtre de Repentigny une aide financière de près de 750000 $ pour optimiser sa production et agrandir son usine. Le projet créera 6 emplois à temps plein.

L’ouverture d’une nouvelle succursale d’Éconofitness à Place Saguenay, à Chicoutimi, créera de 5 à 7 nouveaux emplois. Le nouveau gym de 13000 pieds carrés sera accessible aux clients 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

LICENCIEMENTS

En raison d’un problème d’approvisionnement en bois, la scierie Arbec, à Port-Cartier (Côte-Nord) devra procéder à près d’une soixantaine de mises à pied temporaires. Le transport du bois par train du lieu de coupe à l’usine de sciage serait au cœur du problème.

La fin de l’exploitation de la mine de potasse Colonsay, à l’est de Saskatoon (Saskatchewan) entraînera 400 mises à pied temporaires. Selon les dirigeants de la mine, cette fermeture précipitée est due au printemps particulièrement humide qu’a connu la région, et qui a retardé leurs expéditions. La mine reprendra ses activités au printemps prochain.

L’usine Flakeboard, dans la petite communauté de St. Stephen au Nouveau-Brunswick, fermera définitivement ses portes d’ici la fin de l’année. Cette entreprise de fabrication de panneaux de particules de bois avait été acquise en 2012 par la multinationale chilienne Arauco. De 65 à 70 emplois seront perdus.

Près d’une centaine d’emplois ont été perdus en raison de la fermeture de la boulangerie Aryzta, à Longueuil. Depuis trois décennies, cette boulangerie se spécialisait dans la pâte à pizza surgelée.

Articles récents par
Commentaires