Horaires variables au travail: comment s'organiser |Emplois.ca
0

Comment composer avec des horaires en rotation

Alterner des quarts de travail de jour, de soir et de nuit est fréquent dans le secteur hôtelier. Comment composer avec ces horaires variables, notamment pour préserver sa santé ?

Les hôtels ne ferment jamais. Par conséquent, de nombreux travailleurs de l’hôtellerie composent avec des horaires atypiques. Sans surprise, selon le site du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST), avoir des horaires qui varient constamment peut perturber la vie familiale et sociale, tout comme la santé. Parmi les problèmes de santé les plus courants se trouveraient la fatigue chronique, les troubles du sommeil et les troubles gastro-intestinaux (indigestion, brûlures gastriques, diarrhée, etc.). Certaines études laissent même sous-entendre une association entre le travail en rotation et le risque de développer un cancer ou une maladie cardiovasculaire…

Le doigt sur le bobo
Une des causes majeures de ces problèmes de santé serait la perturbation du rythme circadien, c’est-à-dire la perturbation du rythme d’activité interne du corps. En effet, un grand nombre de fonctions physiologiques suivent un rythme quotidien de 24 heures, dont le sommeil, le réveil, la digestion et la pression sanguine. Toutes sont coordonnées avec des signaux provenant de l’environnement, comme le cycle lumière-obscurité. Par conséquent, une personne qui travaille à des heures irrégulières, comme un préposé à la réception dans un hôtel est souvent amené à le faire, dérègle continuellement son horloge biologique… Ce qui, à long terme, peut nuire à sa santé.

Des moyens de se protéger
Heureusement, le site du CCHST fournit des moyens efficaces de se prémunir contre les effets néfastes du travail en rotation. Sur le plan organisationnel, les gérants d’hôtel gagnent, par exemple, à concevoir des horaires qui respectent la capacité d’adaptation de leurs employés : alors que certains préfèrent travailler selon une période de rotation longue (1 semaine ou plus), d’autres préfèrent une rotation rapide (aux 2-3 jours). De plus, il importe qu’ils mettent à la disposition de leur personnel les meilleures installations possible (information, éclairage, local de repos, aliments sains, etc.) pour que chacun puisse prendre soin de sa santé.

Sur le plan individuel, les travailleurs ont intérêt à dormir à des heures régulières dans un lieu calme et sombre. L’achat de rideaux opaques est d’ailleurs fortement recommandé. Ils doivent également faire attention à leur alimentation en mangeant des repas variés et équilibrés, ainsi qu’en évitant l’alcool, la caféine et les aliments gras et salés. Finalement, il est primordial qu’ils réduisent leur niveau de stress, notamment en pratiquant des activités physiques et des techniques de relaxation.

Ainsi, nul besoin de fuir les métiers de l’hôtellerie en raison des quarts de travail en rotation ! Il existe des outils simples et concrets pour permettre aux employeurs et aux employés d’en atténuer les effets négatifs sur la santé.

Articles récents par
Commentaires