Les Canadiens ont du mal à faire des économies|latoiledesrecruteurs.ca
0

La moitié des Canadiens vit d’un chèque de paie à l’autre

L’Association canadienne de la paie a mené un sondage en ligne auprès de plus de 4 700 personnes représentant un large éventail de secteurs à travers le pays. Il en ressort que les employés canadiens mettent peu d’argent de côté.

Vivre d’un chèque de paie à l’autre, c’est le quotidien de la moitié des Canadiens. Le sondage de l’Association canadienne de la paie révèle que 41 % des employés du pays dépensent toute leur paie nette, voire plus, et que 47 % auraient du mal à honorer leurs obligations financières si le chèque était retardé d’une semaine. Alors que les planificateurs financiers conseillent d’épargner au moins 10 % des revenus, 42 % des personnes interrogées ne mettent de côté que 5 %, voire moins. L’une des conséquences : une retraite retardée. 46 % des répondants pensent ainsi devoir travailler plus longtemps que ce qu’ils croyaient il y a cinq ans pour compenser ce manque d’économies.

Une population endettée

L’endettement s’est aussi aggravé au cours de l’année écoulée pour 31 % des Canadiens, et 35 % se sentent écrasés par les dettes, au point que 12 % des répondants pensent qu’ils ne réussiront jamais à les rembourser en totalité. En cause : une augmentation des dépenses globales provoquée par l’augmentation du coût de la vie pour 35 % des personnes interrogées et par les dépenses imprévues pour un quart d’entre elles. Les solutions : un meilleur salaire et une réduction des dépenses, citées respectivement par 26 et 19 % des sondés.

Articles récents par
Commentaires