La moitié des employés magasinent du bureau | Emplois.ca
0

La moitié des employés magasinent du bureau

Le lendemain de l’Action de Grâce n’est pas la journée la plus productive de l’année pour les employés : 49 % d’entre eux profitent de ce Cyberlundi pour magasiner en ligne du bureau.

Robert Half Technology a mené une enquête sur les pratiques de magasinage au bureau liées au Cyberlundi auprès de 1 400 directeurs des systèmes d’information et 1 400 employés d’au moins 18 ans en Amérique du Nord. Il en ressort que près de la moitié des salariés admettent utiliser leur temps de travail pour chercher de bonnes affaires en ligne. Plus d’un tiers se retrouvent sur des sites de ce type en faisant des recherches sur autre chose, 43 % y vont lorsqu’ils s’ennuient au bureau, et 8 % avouent magasiner pendant des conférences téléphoniques. Parmi ceux qui se laissent tenter, 39 % utilisent un ordinateur ou un appareil mobile professionnel alors que 17 % comparent les bonnes affaires à partir d’un outil personnel. Et près d’un quart se servent de ce qu’ils ont sous la main, personnel ou professionnel. D’autres font preuve de plus de sérieux : 36 % des personnes interrogées prennent une journée de congé pour faire leurs courses de Noël et 64 % de ceux qui se laissent tenter au bureau attendent leur pause déjeuner.

Des pratiques surveillées ?

Une large majorité (65 %) des personnes concernées ont tendance à réduire leur écran lorsqu’un supérieur arrive alors qu’ils sont en pleine session de magasinage, mais les patrons ne sont pas forcément dupes : bien que 55 % des salariés n’aient aucune idée de la politique de leur entreprise en la matière, un tiers des directeurs des systèmes d’information bloquent l’accès aux sites de magasinage en ligne, et 65 % autorisent l’accès, soit de manière illimitée, soit en gardant un œil sur l’utilisation qu’en font les employés pour éviter les abus.

De la tolérance… Jusqu’à un certain point

Robert Half Technology conseille aux employeurs d’être conscients de ces pratiques à l’approche des fêtes et de renforcer leur politique en la matière, sans pour autant faire preuve de trop de sévérité. En effet, si les niveaux de productivité peuvent varier en cette période, laisser un peu de marge aux salariés en leur permettant de faire leurs achats de Noël pendant leur temps de travail peut aider à soulager le stress lié à la fin d’année… A condition que la position de l’entreprise et les limites définies soient clairement connues et respectées de tous. 

Articles récents par
Commentaires