Préposé(e) aux chambres : un portrait |Emplois.ca
0

Préposé(e) aux chambres : un portrait

Si vous vous sentez comme à la maison durant vos séjours à l’hôtel, c’est un peu grâce à des employés dévoués comme Rose-Anne Gabrielle, directrice de l’entretien ménager à l’hôtel Le Germain Montréal, qui veillent à ce que votre chambre soit impeccable au moment où vous en pousserez la porte. Incursion dans le quotidien de son équipe.
 
Quelles sont les qualités requises pour devenir préposé aux chambres ?
Il faut absolument faire preuve d’une certaine flexibilité. En hôtellerie, il y a toujours des imprévus, alors on doit être capable de s’adapter à ces situations et ne pas avoir peur du changement. À mon avis, les personnes flexibles acceptent de mettre la main à la pâte avec enthousiasme et aiment travailler en équipe. C’est la base, dans ce métier.
 
Est-ce que faire ce métier nécessite vraiment une forme physique hors du commun ?
Oui. C’est un poste très difficile physiquement. Quand j’embauche du personnel, je ne cherche pas nécessairement quelqu’un qui a de l’expérience, mais il faut que la personne soit en forme et bien consciente des exigences des tâches qu’elle aura à accomplir.
 
À quoi peuvent ressembler les journées d’un préposé à l’entretien des chambres ?
Quelqu’un qui travaille de jour commencera sa journée avec une réunion d’équipe le matin. C’est le moment où je donne les instructions du jour et où je réponds aux questions, par exemple. Ensuite, les préposés commencent par le nettoyage des chambres déjà libérées : épousseter, passer l’aspirateur, laver la salle de bain et faire le lit. À mesure que la journée avance, ils passeront aussi dans les chambres toujours occupées. Il peut également leur arriver de croiser des invités et d’avoir à répondre à leurs demandes. C’est leur travail de s’assurer que les chambres sont impeccables. De plus, dans les hôtels 4 étoiles, il y a souvent un service de « turn down » : les préposés qui travaillent de soir s’occupent alors de préparer la chambre pour le coucher.
 
Les horaires atypiques sont le lot de bien des employés œuvrant dans l’industrie hôtelière. À quoi doit s’attendre quelqu’un qui commence dans le domaine ?
Règle générale, quand on commence en hôtellerie, il faut s’attendre à travailler les fins de semaine et être disponible le jour comme le soir. Bien sûr, après plusieurs années — 10, 15 ou 20 ans d’ancienneté —, les employés mériteront des congés les week-ends, mais une personne qui vient de commencer aura des horaires très variables selon le taux d’occupation et les besoins de l’hôtel.

 

Articles récents par
Commentaires