Les 5 professions agréables en tête du classement |Emplois.ca
0

Les 5 professions championnes du bonheur au travail

Qu’est-ce qui rend heureux au boulot ? Demandez à votre dentiste la prochaine fois que vous lui rendrez visite, car cette profession occupe la position de tête du tout premier Indice de bonheur Léger au travail (IBL-T), dévoilé récemment. Les médecins, les coiffeurs, les courtiers immobiliers et les directeurs arrivent également en haut du palmarès. Tour d’horizon.

Le sondage IBL-T a été mené auprès de 17 393 travailleurs québécois œuvrant dans 70 métiers et professions. Réalisé en ligne de novembre 2018 à mars 2019, il permet non seulement d’établir la liste des professions les plus susceptibles de vous rendre heureux, mais aussi de mieux comprendre les facteurs générateurs de bonheur. Un outil intéressant, donc, pour les gens à la recherche de l’emploi rêvé. Tout comme pour les employeurs ayant à cœur le bien-être de leurs employés.

IBL-T, dis-moi qui sont les plus heureux !
Ainsi, selon le palmarès, les professionnels les plus heureux seraient les dentistes, les médecins, les coiffeurs, les courtiers immobiliers et les directeurs. Un résultat quelque peu surprenant quand on sait que les dentistes et les médecins sont également reconnus pour afficher des taux de problèmes de santé mentale et de suicide élevés… Pourtant, si on se fie au sondage de l’IBL-T, les dentistes ont une excellente raison de sourire à pleines dents !

À l’inverse, les chauffeurs, les caissiers, les ouvriers non spécialisés, les électriciens et les agents en service correctionnel seraient les travailleurs les plus malheureux. Ce qui explique peut-être pourquoi Service correctionnel

Canada (SCC) a récemment demandé à ses employés d’énumérer ce qui les rendait heureux au boulot… La réponse la plus populaire ? Les relations de travail et non les tâches.

Six facteurs de bonheur
Le témoignage des employés de SCC corrobore les résultats du sondage IBL-T, qui s’est intéressé à six facteurs de bonheur professionnel. Alors que la réalisation de soi, les relations de travail et la reconnaissance sont garantes de bonheur, le salaire se retrouve quant à lui en queue de peloton, juste avant le sentiment d’appartenance et après la responsabilisation. C’est sans doute pourquoi des emplois bien rémunérés, comme les policiers et les agents correctionnels, apparaissent respectivement en 60e et 70e positions. À l’opposé, les artistes et les intervenants communautaires, des emplois dont le salaire annuel frôle souvent le seuil de pauvreté, s’inscrivent parmi les 20 professions les mieux classées !

Dans l’ensemble, les professions libérales, telles que la dentisterie, l’architecture, le droit et la psychologie, affichent des indices plus élevés. De plus, l’indice croît avec l’âge. En effet, alors que l’IBL-T des travailleurs âgés de 24 ans et moins est de 70 (sur un maximum de 100), celui des travailleurs âgés de 65 ans et plus atteint 80. Preuve que vieillir comporte aussi des avantages !

Le bonheur tout court
Les données du palmarès confirment également l’étroite corrélation entre le bonheur au travail (IBL-T) et le bonheur personnel (IBL). Une relation tout à fait logique puisque, bien que l’on tente de cloisonner les sphères professionnelle et privée, l’être humain n’est pas ainsi compartimenté ! Par conséquent, une personne heureuse au travail le sera aussi à la maison. Et vice versa.

Curieux de connaître votre Indice de bonheur au boulot ? Vous pouvez le calculer en ligne !

Articles récents par
Commentaires