Consultant: entre polyvalence et expertise |Emplois.ca
0

Réussir en tant que « consultant » : bonnes pratiques

Se lancer en affaires a le vent dans les voiles. Que vous désiriez accéder à une plus grande liberté d’action, travailler sur des projets variés ou être maître de vos décisions, le service-conseil est une option séduisante. Mais devenir « consultant » ne s’improvise pas. Entre savoir-faire et savoir-être, voici quelques conseils pour vous démarquer.

« Pour s’épanouir dans la consultation, il faut avant tout aimer travailler avec les gens », déclare d’emblée Hernan Cespedes, président d’Amauta Marketing Web. Il a été consultant pendant plus de 10 ans avant d’embaucher des salariés pour son entreprise de publicité en ligne.

Entregent et fiabilité

Selon M. Cespedes, l’aspect relationnel est primordial dans le métier de consultant. D’une part parce qu’on est au service des autres, en lien direct avec les clients. D’autre part parce qu’il faut développer et entretenir constamment un réseau, y consacrer environ 20 % de son temps, soit un jour par semaine. Une bonne dose d’entregent, d’adaptabilité et de diplomatie est donc nécessaire.

En vous lançant à votre compte, sachez que vous serez votre propre vendeur et… votre propre produit. Pensez à soigner votre image. S’il est vrai que, dans le domaine des services, vous n’aurez besoin que d’un ordinateur portable, d’un téléphone, de cartes professionnelles et d’un mini site Web pour débuter, investissez dans des outils de qualité. En plus de mettre en avant vos services, un site Web bien référencé attirera des clients potentiels.

Maîtriser le service que vous offrez est par ailleurs essentiel. Vous devez être opérationnel immédiatement et vous serez jugé sur vos résultats. « Un client satisfait est votre meilleur porte-parole, croit M. Cespedes, il n’hésitera pas à vous recommander s’il sait que vous êtes fiable. » Tablez sur des services pour lesquels vous avez de l’expérience. Reformulez clairement le besoin et planifiez du temps pour absorber les changements de priorité.

Polyvalence et expertise

C’est le paradoxe du consultant que d’être à la fois polyvalent et expert. Vous devez vous débrouiller en comptabilité, être capable de déboguer votre ordinateur, monter un PowerPoint, etc. Parallèlement, il faut peaufiner votre expertise. Tenez-vous à jour, participez à des conférences, faites partie d’un réseau de professionnels. « J’adore mon métier, mentionne le président d’Amauta, alors je n’ai aucune difficulté à rencontrer les gens de l’industrie et tester les nouvelles fonctionnalités de mon domaine. Il faut se nourrir de passion. »

Et la passion, c’est ce qui permet de durer dans ce métier. La consultation est une forme d’entrepreneuriat. On construit soi-même son activité, qu’il pleuve ou qu’il vente. C’est important de rester passionné par ce qu’on fait.

Articles récents par
Commentaires